atmosphères blog déco lifestyle Non classé

7 conseils pour vivre dans le foyer de vos rêves

Déco graphique, chambre d'enfant-17
La chambre de Frisouille il y a 1 an

Avec ma grossesse, notre foyer va bientôt s’agrandir. Heureusement, notre appartement a déjà trois chambres, ce qui est idéal pour un couple avec deux enfants. Malgré tout, nous allons devoir prendre à bras le corps notre organisation car il va falloir aménager la chambre de bébé qui fait actuellement figure de débarras d’atelier de bricolage pour mon homme. Et autant vous le dire, il y a du boulot (je panique)!

Je sais que tout le monde le sait, mais c’est fou ce qu’on peut accumuler dans un appartement en si peu d’années! Histoire de respirer un bon coup, nous nous étions déjà allégé de plusieurs bricoles encombrantes l’an passé lors d’un vide grenier, mais de toute évidence cela ne suffit pas. Et il faut dire que chéri et moi sommes loin d’être des pros de l’organisation. La seule chose qui me sauve, me concernant, est mon intérêt pour la déco. J’aime bien avoir une certaine cohérence dans les aménagements, l’ambiance de chaque pièce, j’ai besoin d’y trouver un sens esthétique. C’est en général ce qui me pousse à ranger, à choisir avec soin mes acquisitions, à chiner des objets qui éveillent mon intérêt esthétique. Je suis du genre à aimer les collections, ce qui peut parfois être encombrant (mais au moins c’est beau). Mais je vis avec quelqu’un qui n’a pas du tout les mêmes exigences esthétiques et à qui ça ne pose aucun souci de vivre avec un vélo à l’envers dans le salon, un balcon plein de roues de vélos et de déchets à « recycler » qui sont là depuis des lustres, une chambre remplie de boîtes ouvertes de composants électroniques. Et je désespère un peu de sortir un jour la tête de tout ce bazar qui n’a aucun sens pour moi.

C’est pourquoi je vais tâcher de faire une liste positive de toutes ces petites choses à mettre en pratique pour se réapproprier un foyer, dompter le bazar et pouvoir s’y sentir à l’aise et en harmonie avec soi-même et les autres.

Investissez dans des meubles de rangement.

C’est le réflexe numéro 1 à avoir pour bien aménager un appartement. Il faut penser malin et pratique, et ainsi le temps passé à ranger sera réduit de moitié. Dans la chambre de notre fille nous nous sommes rendus compte qu’il nous manquait vraiment un meuble pour ranger ses jouets, que nous mettions dans des bacs à roulettes transparents. Cela ne suffisait pas, et faisait bordélique. Investir dans un meuble de rangement fermé ou occultant permet de libérer visuellement l’espace. La solution: un vrai rangement adapté à chacun. Après cela, dites adieu aux objets qui traînent partout dans l’appartement et motivez-vous à ranger régulièrement, vous n’aurez plus d’excuses!

Faites entrer un maximum de lumière.

Un intérieur lumineux, c’est primordial pour ne pas se sentir oppressé, surtout dans de petits espaces. A fortiori à l’approche des saisons froides, nous avons besoin de la lumière pour nous ressourcer et faire entrer la bonne humeur. Pour cela, le choix des installations compte énormément. Plusieurs solutions possibles à alterner selon les saisons existent: rideaux ou stores clairs et tamisants à poser aux fenêtres, voilages blancs qui laissent pénétrer la lumière par la baie vitrée… Pour ceux qui habitent sous les toits, la solution des puits de lumière, fenêtres et stores de la marque VELUX est un must have et un vrai atout pour valoriser les points forts des pièces souvent exiguës. Cela donne de beaux résultats qui changent toute la perception que l’on se fait d’un espace et permettent d’économiser en énergie.

Faites le vide.

Il faut savoir se débarrasser du superflu, et même si vous avez du mal à vous séparer de certains objets sachez qu’on ne regrette jamais quelque chose qu’on met à la poubelle. L’espace dont vous disposez chez vous est un espace vital que les objets ont tendance à s’accaparer. Donnez ce qui peut être donné (EMMAÜS est là pour ça), vendez ce qui peut être vendu, et jetez ce qui vous reste sur les bras et ce qui est moche (oh oui surtout ce qui est moche!). Respirez. Ouf! c’est ça le grand tri, à faire au moins deux fois par an.

Consommez mieux.

Fini les achats compulsifs, apprenez à tourner sept fois la main dans votre porte-monnaie avant de valider un achat. Derrière un achat compulsif se cache un besoin bien moins matérialiste: à vous de réfléchir à ce qui vous tracasse le plus, et surtout demandez vous si l’achat que vous êtes sur le point de faire va réellement vous satisfaire. Chaussures, fringues, magazines, jouets, cosmétiques, roues de vélos (ha ha ha), autant de choses qui finissent par nous encombrer plus qu’autre chose. Mon astuce: quand un objet me supplie de l’acheter de manière irrésistible dans un magasin (mais siii les objets font ça!), je le photographie. Ainsi, avec une belle photo, c’est comme si j’en rapportais un petit bout avec moi, les dépenses et l’encombrement en moins. Lorsque vous achetez quelque chose, faites le de manière réfléchie, pensez sur le long terme.

Coordonnez.

Est ce que cela valait vraiment la peine d’acheter ce superbe canapé très soft à la ligne scandinave si c’est pour y mettre ce vieux plaid criard des années 80 et y accoler une table basse rustique en carreaux marrons récupérée chez votre grand-mère? Si vous regardez votre salon et que vous ne voyez aucune cohérence de tons, de matières et de style entre votre table à manger, votre buffet et votre coin canapé, ne cherchez pas plus longtemps ce qui vous pique les yeux quotidiennement. Préférez être patient pour acheter les meubles qui vous plaisent vraiment plutôt que de récupérer des meubles moches et provisoires qui deviendront inévitablement permanents.

Invitez des gens sympas.

Un foyer dans lequel on se sent bien est un foyer qui vit, qui rit nom de nom! Inviter régulièrement des proches chez vous rendra votre appartement plus convivial et ce de manière spontanée. Et au moins vous serez amené à l’ordonner un minimum pour que tout le monde s’y sente à l’aise, une bonne chose en entraînant une autre. Abandonnez l’idée d’avoir un appartement témoin minimaliste où rien ne dépasse, ça n’existe que dans les magazines. Les foyers, quand ils sont beaux, c’est quand ils sont plein de vie, et quand il y a une bonne odeur de bouffe qui s’en dégage, point.

Faites participer tout le monde.

La clé quand on a une famille à gérer et pour ne pas péter un boulon, c’est le partage des tâches. Cela paraît évident mais je pense qu’on a tous des automatismes (genrés ou autres) qui nous emmènent sur des mauvaises voies sans qu’on s’en aperçoive. Et un beau jour, au bout de la 3000 ème chaussette trouvée sous la table ou du 10 000 ème mouchoir usagé trouvé sous l’oreiller, on pète un câble. Si chacun (enfant compris) rangeait ses propres affaires, ça irait tout de suite mieux. Une règle à respecter et à faire respecter!

J’espère que ces conseils de base pour aimer son chez soi vous auront aidé et motivé. Je crois qu’il n’y a rien de plus déprimant que de vivre dans un endroit que l’on déteste ou que l’on aime plus parce qu’on l’a délaissé, parce qu’à un certain moment on a fini par jeter l’éponge. La fatigue et les montagnes de linge ont souvent raison de nous. Ce qu’il faut garder en tête, c’est que ce qui paraît insurmontable tient souvent à des petites choses, il suffit de se mettre à la tâche sans hésiter pour s’en apercevoir, et parfois il faut faire table rase pour repartir du bon pied. En tout cas je n’ai plus qu’un mot en tête jusqu’à l’arrivée de bébé: MO-TI-VA-TION!

A bientôt les p’tits loups! 😉

002apropos

 

1 Comment

  1. Je suis entièrement d’accord avec ce que vous dites. Le partage des tâches, c’est ce que je fais tous les jours, car je ne peux pas tout assurer seule à la maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :