blog Grandir Non classé

Etre une Afrofem’ et se battre pour ses droits

pull d'hiver vintage afro hair-5

J’vis dans un pays où ma fille a des droits

le droit d’être elle-même, le droit d’être humaine

le droit d’être souveraine de sa destinée

Chaque jour des femmes se battent

pour le droit au respect

La loi des hommes est cruelle et crée des opprimés

et pourtant

Etre une femme c’est pouvoir donner la vie

c’est vivre chaque minute avec fantaisie

c’est se reconnaître dans un visage assombri

c’est être solidaire même sans être amies.

J’ai la rage qui monte, les poings qui se serrent

quand je sais qu’il y a des femmes qu’on force à se taire,

des lapidations et des viols comme arme de guerre

Ressens la culpabilité des femmes comme une lame de fer.

Quand je sais qu’il y a des filles comme la mienne

que l’on marie de force

brisées dans leur chair

bafouée jusqu’à la mort

j’ai envie de brûler des torches

Crier ma colère

pour qu’elle nous unisse et nous emporte

loin de cet enfer

Je veux graver dans la roche

les droits fondamentaux de ces femmes

comme si c’était ma vie, comme si je ne faisais qu’une

avec les femmes du monde

j’suis comme à la maternelle j’fais des rondes

main dans la main on construira notre monde

L’innocence est pure et les souffrances immondes

j’vis dans un pays où la nourriture abonde

mais où la norme voudrait qu’on soit toutes blondes

la colère gronde dans les cœurs

On les croit soumises

Je lève mon doigt d’honneur à celui qui les brise

qui les harcèle avec sa bêtise

Je porte ma touffe pour que les fachos s’étouffent

leurs paroles pissent pas loin

ils prisent notre beauté

veulent la main mise sur nos idées

Nos clitoris déstabilisent

J’ai pas besoin qu’on me sacralise

J’suis juste une femme libre qui aime lire des livres

J’cache pas mes cheveux à cause de votre concupiscence

mais parce que mes beaux foulards attisent mes sens

Vous n’arriverez pas à m’atteindre dans mon essence

Je suis une et indivisible depuis ma naissance

Mon âme est belle comme la mère nature

chaque couleur, chaque douleur, chaque animal et chaque fleur

crées par cette entité subtile, mature,

délicate, surprenante, volcanique

Le monde est féminin jusque dans ces cycles

ne va pas me faire croire que la femme est satanique

Elle soutient la famille

la femme endure le prix de la vie

la femme nourrit

elle peut être dure mais cultive l’amour

tâche ardue

Grâce à elle le monde des hommes perdure.

Je dédicace ce son à toutes les femmes qui se battent pour leurs droits

pour elles je garde la foi

Merci infiniment d’avoir « ouvert la voix ».

___________

J’avais envie d’écrire un article pour la journée internationale des droits de la femme, et puis voilà ça a fini en slam. Malgré la mauvaise qualité de l’enregistrement, je partage, donc vous m’excuserez mais je n’ai pas de micro. Un gros clin d’oeil aux Afro Fem’ qui ont défilé à Paris, je ne savais pas comment apporter ma contribution. J’aurais aimé me joindre à elles pour les rencontrer!

A lire:

Chez Amandine Gay: Niafou Is The New Punk

Le site du film « Ouvrir la Voix » où vous pouvez visionner la conférence Afroféministe du 23 Février 2015

Le compte twitter Ouvrir la voix

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :